Le genre des révolutions européennes: l’exemple de 1848

3.04.2014, Seminar, DHI Paris

Gabriella HAUCH (Université de Vienne), « Femmes et rapports de genre dans les révolutions de 1848-1849 » (intervention en allemand, traduction simultanée en français).

Discussion animée par Sylvie APRILE (Université de Lille III).

Institut historique allemand, Paris, 15 h – 17 h

 

Séance 2 de SEMINAIRE «GENRE ET EUROPE»

LabEx «Écrire une histoire nouvelle de l’Europe» – axe «Genre» Année 2014

Présentation
D’une approche depuis peu reconnue, le genre a fort à faire avec l’Europe. Que l’on considère le continent comme espace politique, comme un marché ou une aire culturelle, les rapports entre les sexes sont constitutifs de la définition de cet espace comme des divisions en son sein. L’équipe de l’axe 6 du LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe », fédération de laboratoires des Universités Paris 1 Panthéon-
Sorbonne, Paris IV-Sorbonne, Nantes et de l’École des chartes, consacre ses travaux à une histoire genrée de l’Europe. L’axe « Genre » développe ses réflexions autour de deux principaux axes : penser et construire l’Europe ; être Européen.ne.s et vivre l’Europe. En organisant ce premier cycle de conférences en partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiers et l’Institut historique allemand de Paris, nous voulons réfléchir cette année à trois thématiques placées au centre de nos travaux sur l’histoire des femmes et du genre : les pratiques religieuses, les
révolutions européennes, et la question de la prostitution et de la traite.

Équipe de l’axe 6:Anne-Laure Briatte-Peters, Delphine Diaz,Ariane Jossin, Yannick Ripa, Régis Schlagdenhauffen, Françoise Thébaud, Fabrice Virgili.

Contact : delphine.diaz@paris-sorbonne.fr
Plus d’infos sur : http://genreurope.hypotheses.org